Echasseurs web recadreRESTAURATION "LES ECHASSEURS NAMUROIS"


La SAN dispose de quatre œuvres exceptionnelles consacrées à ce folklore attesté depuis 1411 à Namur : trois tableaux et une paire d’échasses. Datant du 18e siècle, ce sont les pièces les plus anciennes relatives à cette pratique recensées aujourd’hui. Elles ont besoin d'être restaurées, donnez un avenir à notre passé !

 

Ces quatre pièces sont entrées dans les collections de la SAN au XIXe siècle. Une période marquée par la montée d’un sentiment patriotique né de l’interdiction faite aux échasseurs na­murois, par les élus communaux, de se produire dans la ville depuis les dérives du 29 septembre 1849. Les amateurs privés se sont manifestés pour sauvegarder les derniers souvenirs du jeu de l’échasse.

C’est ainsi que la SAN acquiert notamment : en 1851, une huile sur toile d’un combat d’échasses sur le marché Saint-Remi (ca. 1720) ; en 1858, une paire d’échasses aux couleurs de la compagnie des Mélans (ca. 1780) ; en 1869, un tableau représentant la joute organi­sée pour l’accueil de Maximilien-Emmanuel de Bavière les 17, 18 et 19 mai 1712 ; en 1886, une grande vue du confluent de la Sambre et de la Meuse avec échasseurs.

Ces quatre pièces témoignent d’une pratique attestée depuis 1411 à Namur et qui fait l’objet d’une demande de classement à l’UNESCO comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité. L’ensemble restauré constituera un attrait remarquable pour le nouveau pôle muséal des Bateliers, une salle de l’Hôtel de Croix-Musée des Arts décoratifs sera dédiée à la présentation du patrimoine namurois relatif aux échasses et à leur pratique. Le Fonds des Amis compte déjà sur le soutien actif du groupement des Échasseurs namurois.

Pour ne pas dénaturer l’ensemble, nous invitons nos sympathisants et donateurs à participer à la restauration conjointe de ces trois tableaux et de la paire d’échasses. Le  budget est raisonnable car il concerne quatre pièces: la restauration du tableau « Combat à l'occasion de la visite de Maximilien-Emmanuel de Bavière » a été budgetisée à 5031,60 €, « Combat au marché Saint-Remy » à 4668,60 €, la paire d’échasses à 3206,50 € et le dernier tableau « Vue du confluent de la Sambre et de la Meuse avec échasseurs » à 9593,30 €. Tous ces montants s’entendent TVA comprise.

Présentation vidéo - Echasseurs namurois


Budget de restauration : 22 500 €
Financement par le Fonds des Amis de la SAN (FAD) : 22 500 € ( 100 % )

Pour soutenir ce projet, vous pouvez effectuer un versement sur le compte ouvert à la Fondation Roi Baudouin:

Code IBAN : BE 10 0000 0000 0404
Code BIC : BPOTBEB1
Communication : ***015/1490/00056***


Toute contribution à partir d’un montant de 40 € bénéficie d’une déduction fiscale. La Fondation Roi Baudouin, fondation d'utilité publique indépendante et pluraliste, prend en charge la gestion administrative et financière des dons des Amis de la SAN.