Projet CROMIOSS : la tradition historique à la lumière de l'ADN

 
Lire la suite...Innovation scientifique dans la région namuroise, CROMIOSS fait appel à l’archéologie, l’anthropologie, la biologie mais également la physique nucléaire pour faire avancer l’histoire !
 
La 
tradition historique veut que l’évêque inhumé au prieuré d’Oignies en 1241 et le propriétaire des mitres liées au Trésor d’Oignies soient une seule et même personne : Jacques de Vitry, dignitaire religieux et mécène mort à Rome en 1240. Ces affirmations n’ont cependant jamais pu être infirmées ou confirmées. Pour vérifier cette théorie, la Société archéologique de Namur lance, avec le soutien de la Fondation Roi Baudouin, le projet scientifique CROMIOSS (Études croisées en Histoire et en sciences exactes sur les mitres et les ossements de l’évêque Jacques de Vitry).

"Jacques de Vitry" livre ses premiers secrets 
Lire la suite...
Les examens déjà effectués permettent de préciser la datation des ossements attribués à Jacques de Vitry ainsi que l’âge du sujet au moment du décès. Les premiers résultats obtenus tendent à confirmer la tradition historique : les ossements datent du 12/13e siècle et concernent un individu décédé à environ 60 ans.

Lire la suite

Reportages vidéo sur YouTube
Lire la suite...
Découvrez les reportages réalisés par Cultura Europa sur notre chaîne YouTube:
- Ouverture du tombeau de l'évêque Jacques de Vitry
- Détermination âge au décès
- Détermination du sexe du squelette
- Etude des restes d'animaux
- Analyse des ossements au Carbone 14
 
Lancement du projet CROMIOSS
Lire la suite...
Le 8 septembre 2015, le tombeau de Jacques de Vitry a été ouvert à l'église Sainte-Marie d'Oignies. En présence de Guy Harpigny, évêque de Tournai, Dominique Allard, Directeur à la Fondation Roi Baudouin et de Cédric Visart, Président de la Société archéologique de Namur, Caroline Polet, Anthropologue, a dressé l'inventaire des ossements avant leur transfert à l'UNamur.  

Lire la suite