Copyright : Florent Marot - Vers l'Avenir12.06.2014 
VISITE PRINCIÈRE AU TREM.A
 
 
 
Ce jeudi 12 juin 2014, S.A.I.R. le Prince Lorenz de Belgique, président d’honneur du Fonds du Patrimoine de la Fondation Roi Baudouin, est venu au TreM.a - Musée des Arts anciens du Namurois – Trésor d’Oignies pour visiter l’exposition temporaire «  Petites histoires d’un grand Trésor  ».
L'exposition «  Petites histoires d'un grand Trésor  » est accessible jusqu'au 6 juillet 2014  Il vous reste donc un peu de temps pour découvrir le Trésor d'Oignies dans toute son intimité à travers les personnalités qui sont intervenues dans sa création, sa protection, sa valorisation ou son étude scientifique  : Frère Hugo, l’inventeur, Jacques de Vitry, son mécène, et Marie d’Oignies, qui incarne la spiritualité du lieu,  sont autant de personnalités ayant eu une part décisive dans sa création. Julie Billiart et les Sœurs de Notre-Dame ont veillé sur le trésor à partir de 1818 et ce pendant près de deux siècles. Enfin, c’est à Ferdinand Courtoy, ancien conservateur du Musée archéologique de Namur, que l’on doit la première étude scientifique sur le trésor. 

Le Trésor d’Hugo d’Oignies, élément majeur du patrimoine médiéval wallon et belge, a été cédé en 2010 par les Sœurs de Notre-Dame de Namur à la Fondation Roi Baudouin, qui l'a déposé au TreMa - Musée provincial des Arts anciens du Namurois, rue de Fer à Namur. Le Prince Lorenz a assisté en 2010 à la remise officielle du trésor au Palais provincial de Namur. Ce jeudi, il est revenu témoigner son intérêt pour les actions de mise en valeur d’un des ensembles d’orfèvrerie les plus prestigieux du pays.

Une des 7 merveilles de Belgique 
Le Trésor d’Hugo d’Oignies rassemble une trentaine de pièces d’orfèvrerie du XIIIe siècle. Il est originaire du prieuré d’Oignies, sur la Sambre, détruit à la Révolution française. La plupart des pièces sont l’œuvre d’un orfèvre exceptionnel, le frère Hugo. Le Trésor était une des sept merveilles de Belgique dans la liste établie en 1978 par le Commissariat général au Tourisme. Estimant ne plus pouvoir assurer pleinement la mission que leur avait confiée en 1818 le dernier prieur d’Oignies Dom Grégoire Pirlot, les Sœurs de Notre-Dame de Namur ont décidé de transférer le Trésor à la Fondation Roi Baudouin. Celle-ci, de son côté, s’est engagée à déposer le Trésor au TreMa - Musée provincial des Arts anciens du Namurois – Trésor d'Oignies,  Hôtel de Gaiffier d'Hestroy, 24,  rue de Fer à Namur.